Bonnes pratiques et solution logicielle de Gestion des risques informatiques

La gestion des risques informatiques est l’application des méthodes et procédures de gestion des risques aux risques informatiques. Elle vise à réduire les menaces, les vulnérabilités et les conséquences qui pourraient survenir si jamais les données de l’entreprise et l’infrastructure informatique ne sont pas protégées. Les menaces qui pèsent sur les informations et les systèmes informatiques peuvent inclure des attaques délibérées (hacking, cracking, terrorisme informatique, vol de données, espionnage, espionnage industriel…), des perturbations environnementales et des erreurs humaines ou machines.

Ces attaques, perturbations et erreurs humaines ou machines causent des problèmes majeurs à l’entreprise. Elles génèrent des pertes financières considérables en plus de paralyser les activités de l’ensemble des départements. Il se trouve en effet que le bon fonctionnement de toutes les activités au sein de l’entreprise repose sur le bon fonctionnement du système informatique (SI). Pour cette raison, l’informatique se place, et doit se placer, au centre de toutes les attentions. Dans cet article, nous vous montrons comment gérer les risques informatiques. Nous parlerons aussi de MEMOGuard, une solution logicielle qui simplifie la gestion des risques informatiques.

A quoi sert la gestion des risques informatiques ?

La gestion des risques en informatique est une discipline à part entière. Elle suit des démarches et méthodes rigoureuses et obéisse à des règlementations strictes, dont la norme ISO/CEI 27005. À titre d’information, cette dernière est une norme internationale qui recueille les lignes directrices traitant spécifiquement de la gestion des risques informatiques.

Sans entrer dans les détails, ces lignes définissent la façon d’identifier les risques informatiques, la méthode à suivre pour évaluer la probabilité d’apparition de ces dangers. Elles montrent également comment estimer l’impact des dangers s’ils venaient à apparaître (financiers, juridiques, confidentialité des données…). Enfin, la norme ISO/CEI 27005 suggère que pour chaque risque défini, on envisage une solution adéquate.

Les grands principes de la gestion des risques informatiques

Voici trois choses importantes à garder en tête quand on gère des risques liés à l’informatique et le réseau :  

1-les menaces informatiques évoluent en permanence 

L’informatique évolue à grands pas. Malheureusement, les menaces qui l’accompagnent se multiplient aussi. Aujourd’hui, on fait face à toute une panoplie de menaces informatiques plus dangereuses les unes que les autres : Brute force, Cheval de Troie, Darknet, Keygen, Keyloggers, Malware, Phishing, Publiciel ou Adware, Ransomware ou Rançongiciel, Rootkit, Spyware, Vers informatique, Wabbits… Et si aujourd’hui, votre système peut aisément faire face à ces différents ménaces, dans un futur très proche, il se peut qu’il ne le puisse plus. C’est pourquoi, le SI ainsi que son système sécurité doit constamment être mis à jour. Mettez régulièrement à jour vos logiciels. Optez pour les meilleurs systèmes d’exploitation. Remplacez les logiciels et les matériels moins performants par des matériels et logiciels plus performants quand c’est nécessaire.

2-le SI répond à des charges informatiques toujours croissantes

Un bon administrateur système et gestionnaire de risques doit savoir se projeter dans l’avenir. Si le système tient encore bon aujourd’hui, cela ne doit pas vous empêcher d’apporter des améliorations et des changements si c’est nécessaire.

3-Tout le monde est responsable de la sécurité informatique

On a tendance à penser que la sécurité informatique et réseau relève de la responsabilité seule du département informatique. C’est traditionnellement le cas. Pourtant, il suffit qu’un utilisateur, peu importe le département où il travaille, agit de façon irresponsable sur son poste de travail pour que tout le réseau crash, présente de nouvelles failles ou soit infecté. Et c’est vrai malgré les systèmes de protection déjà mis en place. C’est pourquoi, afin de garantir la cybersécurité de l’entreprise, il est essentiel de responsabiliser tous les utilisateurs dans l’entreprise.

Les bonnes pratiques pour réduire les risques informatiques 

1-La surveillance informatique du système et réseau  

La surveillance informatique ou monitoring est une activité de surveillance et de mesure d’une activité informatique. Cela dit, on peut aussi l’appliquer à une échelle plus grande comme sur tout le parc informatique ou le système réseau. Le monitoring permet à l’administrateur de surveiller et vérifier en temps réel les paramètres clés, la disponibilité des matériels/périphériques, les performances du réseau/matériels/logiciels, les changements au niveau du système, la sécurité du système, dont les attaques informatiques. Quand par exemple un programme utile arrête de fonctionner, le logiciel de surveillance détecte cela et alerte aussitôt l’administrateur. Ce dernier intervient très rapidement pour régler le problème avant que les effets du problème ne se fassent sentir. L’un des plus grands avantages de la surveillance informatique est la réduction significative des temps d’arrêt.

2-L’utilisation de matériels/logiciels performants et d’excellente qualité

Comme toute infrastructure, une infrastructure informatique est conçue pour durer longtemps et résister à toutes les charges qu’elle devra supporter. Ainsi, au-delà du critère « performance », vous devez aussi penser à la résistance, à la robustesse ainsi qu’à la durée de vie des matériels informatiques que vous utilisez.

3-L’utilisation de logiciels de sécurité et de sauvegarde

Utilisez des antivirus, des pare-feu, des programmes de détection, des filtres, des outils de recherche de vulnérabilité… Surtout, ne négligez aucun outil de sécurité. S’il peut apporter une protection supplémentaire à vos systèmes, alors installez-le. Cela dit, pensez également à faire régulièrement des sauvegardes de vos données (ex : vers le cloud, vers un espace de stockage externe…), car le risque 0 n’existe pas.

MEMOGuard et Gestion des risques informatiques

MEMOGuard est un logiciel de surveillance (monitoring) et de supervision informatique basé sur le cloud. Vous pouvez l’utiliser de deux manières différentes :

  • L’installer et s’en servir pour qu’il détecte les failles, menaces et faiblesses présentes dans vos systèmes puis le désinstaller juste après. Cette décision se justifie par le fait que l’utilisation de ce logiciel a un coût.
  • S’en servir pour surveiller et superviser constamment vos systèmes et disposer ainsi de systèmes performants et protégés. 

Identification des risques informatiques avec MEMOGuard

Comment allez-vous faire pour identifier un à un les risques (failles, menaces, faiblesses…) présents sur votre système informatique ? Comment saurez-vous les personnes qui font un mauvais usage de leur poste de travail ? Étant donné la complexité d’un système informatique, c’est impossible d’identifier les risques présents sans utiliser un logiciel de monitoring. C’est là qu’intervient MEMOGuard. Étant un logiciel de surveillance et de mesure, vous pouvez l’utiliser pour identifier tout ce qui fonctionne mal sur votre système. MEMOGuard vous fournira un rapport détaillé sur les risques et problèmes et proposera des solutions pour y remédier.

MEMOGuard – Mise en place d’un système informatique presque infaillible

Comme il a été dit plus haut, le risque zéro n’existe pas en gestion des risques informatiques. Néanmoins, vous avez la possibilité de perfectionner vos systèmes. Il suffit pour cela que vous les surveilliez et supervisiez par le logiciel MEMOGuard. Grâce à la surveillance, les nouvelles failles et menaces sont détectées à l’avance pour permettre les interventions rapides. Ainsi, les risques informatiques ont très peu de chance de se réaliser.

Concernant la supervision, elle diffère de la surveillance informatique par quelques fonctionnalités en plus. Par définition, la supervision est une technique de suivi et de pilotage informatique. L’accomplissement de ces tâches (suivi et pilotage) suppose qu’il y ait eu avant surveillance informatique. À la différence d’un simple logiciel de surveillance, un logiciel de supervision a par conséquent la capacité en plus de piloter le système informatique. Vous pouvez configurer MEMOGuard pour exécuter automatiquement certaines tâches de votre choix. C’est une fonctionnalité très intéressante, car les logiciels ont un temps de réaction supérieur à celui des hommes. Ils font aussi moins d’erreurs, voire jamais.

MEMOGuard – Réduisez les risques liés à vos projets informatiques

Le fait que MEMOGuard soit basé sur le cloud signifie que les données saisies dans le système sont immédiatement mises à jour. Cela vous donne la jauge la plus précise pour mesurer la progression de votre projet et détecter les problèmes avant qu’ils ne deviennent des risques, faisant de MEMOGuard un excellent outil d’aide à la décision pour vos projets informatiques.